Le concours d’assistant de conservation du patrimoine

Les conditions

Pour avoir droit de concourir, il faut :

  • posséder la nationalité française ou être ressortissant d’un des États membres de la Communauté européenne ou d’un autre État faisant partie de l’accord sur l’espace économique européen dans les mêmes conditions que les ressortissants français.
  • jouir de ses droits civiques.
  • ne pas avoir de mentions incompatibles au bulletin n° 2 de son casier judiciaire avec l’exercice de la fonction.
  • se trouver en position régulière au regard du service national.
  • remplir les conditions physiques exigées pour exercer dans la fonction publique.
  • être titulaire d’un baccalauréat ou d’un diplôme homologué au niveau IV correspondant à l’une des spécialités, bibliothèque, archives ou documentation.

Le poste

Les assistants de conservation «patrimoine et bibliothèque» appartiennent à un cadre d’emplois de catégorie C. Leur fonction consiste à développer les actions culturelles et éducatives, à la mise en valeur et la conservation des collections et la recherche documentaire. Ils peuvent accueillir le public, promouvoir les actions en faveur de la lecture, assurer la correspondance administrative, mettre à jour la documentation, organiser un événement culturel, faire le lien entre différents interlocuteurs administratifs, s’occuper de mettre en forme les marchés publics.

Les épreuves du concours externe

Deux épreuves d’admissibilité

  • une épreuve de  note à l’aide des éléments d’un dossier portant sur laspécialité choisie par le candidat au moment de l’inscription (durée 3 h, coef. 3) ;
  • une épreuve de 3 à 5 questions destinées à vérifier les connaissances du candidat dans la spécialité choisie au moment de l’inscription (durée 3 h, coef. 3).

Une épreuve d’admission

Un entretien ayant pour point de départ un exposé du candidat sur sa formation et son projet professionnel permettant au jury d’apprécier ses motivations et son aptitude à exercer les missions dévolues aux membres du cadre d’emplois, notamment dans la spécialité choisie par le candidat (durée : 20 minutes, dont 5 minutes au plus d’exposé ; coefficient 3)

Une épreuve facultative choisie par le candidat au moment de son inscription parmi les épreuves suivantes :

a) Une épreuve écrite de langue, dans la langue choisie par le candidat au moment de son inscription au concours, comportant la traduction en français :

– soit sans dictionnaire, d’un texte dans l’une des langues étrangères suivantes : anglais, allemand, italien, espagnol, grec, portugais, néerlandais, russe ou arabe moderne ;

– soit avec dictionnaire, d’un texte dans l’une des langues anciennes suivantes : latin, grec (durée : 2 heures ; coefficient 1)

b) Une épreuve orale d’informatique portant sur les multimédias (durée : 20 minutes avec préparation de même durée ; coefficient 1)

Les épreuves du concours interne

Une épreuve d’admissibilité

  • une épreuve de  note à l’aide des éléments d’un dossier portant sur laspécialité choisie par le candidat au moment de l’inscription (durée 3 h, coef. 3) ;

Une épreuve d’admission

Un entretien ayant pour point de départ un exposé du candidat sur sa formation et son projet professionnel permettant au jury d’apprécier ses motivations et son aptitude à exercer les missions dévolues aux membres du cadre d’emplois, notamment dans la spécialité choisie par le candidat (durée : 20 minutes, dont 5 minutes au plus d’exposé ; coefficient 3)

Une épreuve facultative choisie par le candidat au moment de son inscription parmi les épreuves suivantes :

a) Une épreuve écrite de langue, dans la langue choisie par le candidat au moment

de son inscription au concours, comportant la traduction en français :

– soit sans dictionnaire, d’un texte dans l’une des langues étrangères suivantes : anglais, allemand, italien, espagnol, grec, portugais, néerlandais, russe ou arabe moderne ;

– soit avec dictionnaire, d’un texte dans l’une des langues anciennes suivantes : latin, grec (durée : 2 heures ; coefficient 1)

b) Une épreuve orale d’informatique portant sur les multimédias (durée : 20 minutes avec préparation de même durée ; coefficient 1)

Les épreuves du troisième concours

Une épreuve d’admissibilité

  • une épreuve de  note à l’aide des éléments d’un dossier portant sur laspécialité choisie par le candidat au moment de l’inscription (durée 3 h, coef. 3) ;

Une épreuve d’admission

Un entretien ayant pour point de départ un exposé du candidat sur sa formation et son projet professionnel permettant au jury d’apprécier ses motivations et son aptitude à exercer les missions dévolues aux membres du cadre d’emplois, notamment dans la spécialité choisie par le candidat (durée : 20 minutes, dont 5 minutes au plus d’exposé ; coefficient 3)

Une épreuve facultative choisie par le candidat au moment de son inscription parmi les épreuves suivantes :

a) Une épreuve écrite de langue, dans la langue choisie par le candidat au moment de son inscription au concours, comportant la traduction en français :

– soit sans dictionnaire, d’un texte dans l’une des langues étrangères suivantes : anglais, allemand, italien, espagnol, grec, portugais, néerlandais, russe ou arabe moderne ;

– soit avec dictionnaire, d’un texte dans l’une des langues anciennes suivantes : latin, grec (durée : 2 heures ; coefficient 1)

b) Une épreuve orale d’informatique portant sur les multimédias (durée : 20 minutes avec préparation de même durée ; coefficient 1)

 Il est attribué à chaque épreuve une note de 0 à 20. Chaque note est multipliée par le coefficient correspondant.

Seuls les points excédant la note 10 à l’épreuve facultative s’ajoutent au total des notes obtenues aux épreuves obligatoires et ne sont valables que pour l’admission.

Annales du concours d’assistant de conservation & cadrage 

 Cadrage 2013

 Cadrage note 2013

 Note Examen professionnel 2010

 Composition Examen professionnel 20120