Le concours de gardien de la paix

Les conditions

Le concours externe est ouvert aux candidats :

  • titulaires du baccalauréat ou d’un diplôme équivalent ou justifier d’au moins 3 ans d’activité dans la même catégorie socioprofessionnelle que celle de l’emploipostulé (2 ans pour les titulaires du diplôme national du brevet, d’un CAP ou d’un BEP) ;
  • âgés de 17 ans au moins et de 35 ans au plus au 1er janvier de l’année du concours,
  •  qui remplissent les conditions générales d’accés aux emplois actifs de la police nationale.

Le concours interne est ouvert :

  •  aux adjoints de sécurité en activité,
  •  âgés de 37 ans au plus au 1er janvier de l’année du concours et comptant au moins une année de service en cette qualité à la date des épreuves écrites et à l’issue de leur formation professionnelle initiale, à ceux d’entre eux qui ont suivi le parcours de « cadet de la République, option police nationale ».

Ce concours est également ouvert aux volontaires dans les armées servant dans la gendarmerie nationale, titulaires du diplôme de gendarme adjoint, en activité et comptant, à la date des épreuves écrites au moins un an de service en cette qualité.

Il faut en outre:

  • remplir les conditions d’aptitude physique requise et notamment être de constitution particulièrement robuste, exempt de toute mutilation ou déformation et apte à un service actif de jour comme de nuit, pouvant notamment comporter une exposition aux intempéries et des déplacements de durée prolongée hors résidence ; avoir une acuité visuelle, après correction, au moins égale à 15 dixièmes pour les deux yeux, avec un minimum de 5 dixièmes pour un oeil, chaque verre correcteur ou lentille ayant un maximum de trois dioptries pour atteindre cette limite de 15 dixièmes ;
  • avoir un casier judiciaire vierge ;
  • être recensé et avoir accompli la journée d’appel de préparation à la défense (candidats nés après le 31/12/1978) ;
  • ou être en règle avec la législation sur le service national (autres candidats).

 Trois épreuves d’admissibilité

  • Étude d’un texte permettant de vérifier la prise d’informations et l’analyse de celles-ci, sous forme de courtes questions, et la production d’un écrit en rapport avec la problématique posée (2 heures 30 ; coefficient 3)
  • Un questionnaire portant soit :

– sur les connaissances générales (évènements qui font l’actualité, cadre institutionnel politique français et européen, règles du comportement citoyen).
– sur le programme du baccalauréat professionnel spécialité « sécurité prévention » en vigueur l’année d’ouverture du concours. (coefficient 2)
Le candidat indique son choix dans sa demande d’inscription au concours et ne peut en aucun cas en changer après la clôture des inscriptions.

  •   Un questionnaire portant sur les fondamentaux scolaires en orthographe et grammaire courantes ainsi que sur les calculs arithmétiques et algébriques simples.(coefficient 1).

La durée impartie pour les 2 questionnaires est de 1 heure 30.

Les candidats passent en outre des tests psychotechniques destinés à évaluer notamment leur profil psychologique (durée : deux heures trente). Les résultats de ces tests sont utilisés à l’admission lors de l’épreuve d’entretien.

Trois épreuves d’admission

 

  • Entretien permettant d’apprécier les qualités de réflexion et les connaissances du candidat ainsi que son aptitude et sa motivation à exercer l’emploi postulé1. (25 minutes ; coefficient 4).

Les examinateurs disposent, pour aide à la décision : des résultats des tests psychotechniques passés par le candidat au moment de l’admissibilité, interprétés par le psychologue ; d’un curriculum vitae détaillé comportant les motivations pour l’emploi postulé produit par le candidat avant l’épreuve.

  •   Épreuves d’exercices physiques (coefficient 3) : parcours d’habileté motrice et test d’endurance cardio-respiratoire. Toute note inférieure à 7 sur 20 à l’une ou l’autre épreuve est éliminatoire.

 

  • Épreuve orale de langue étrangère consistant en une conversation dans la langue choisie. (10 minutes ; coefficient 1)

Les langues étrangères admises sont les suivantes : anglais, allemand, arabe littéral, espagnol, italien.
Les candidats indiquent la langue choisie au moment de leur inscription au concours. Ils ne peuvent en aucun cas en changer après la clôture des inscriptions.