Le concours interne de rédacteur principal territorial 2e classe

Conditions

Pour avoir droit de concourir, il faut :

  • posséder la nationalité française ou être ressortissant d’un des États membres de la Communauté européenne ou d’un autre État faisant partie de l’accord sur l’espace économique européen dans les mêmes conditions que les ressortissants français.
  • jouir de ses droits civiques.
  • ne pas avoir de mentions incompatibles au bulletin n° 2 de son casier judiciaire avec l’exercice de la fonction.
  • se trouver en position régulière au regard du service national.
  • remplir les conditions physiques exigées pour exercer dans la fonction publique.

Ouvert aux fonctionnaires et agents publics des collectivités territoriales, de l’Etat, desétablissements publics qui en dépendent, y compris ceux mentionnés à l’article 2 de la loi n°86-33 du 9 janvier 1986 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique hospitalière, aux militaires ainsi qu’aux agents en fonction dans une organisation internationale intergouvernementale à la date de clôture des inscriptions, comptant au moins quatre ans de services publics au 1er janvier de l’année au titre de laquelle le concours est organisé.

Ce concours est également ouvert aux candidats justifiant de quatre ans de services auprès d’une administration, un organisme ou un établissement d’un Etat membre de la Communauté européenne ou d’un Etat partie à l’accord sur l’Espace économique européen autres que la France dont les missions sont comparables à celles des administrations et des établissements publics dans lesquels les fonctionnaires civils mentionnés à l’article 2 de la loi n° 83-634 du 13 juillet 1983 exercent leurs fonctions, et qui ont, le cas échéant, reçu dans l’un de ces Etats une formation équivalente à celle requise par les statuts particuliers pour l’accès aux cadres d’emplois considérés.

Épreuve n° 1 d’admissibilité

La rédaction d’un rapport à partir des éléments d’un dossier portant sur les missions, compétences et moyens d’action des collectivités territoriales, assorti de propositions opérationnelles (durée : trois heures ; coefficient 1) ;

Épreuve n° 2 d’admissibilité

Des réponses à une série de questions portant sur les missions, compétences et moyens d’action des collectivités territoriales permettant d’apprécier les connaissances professionnelles du candidat (durée : trois heures ; coefficient 1).

Une épreuve d’admission

L’épreuve d’admission consiste en un entretien, ayant pour point de départ un exposé du candidat sur les acquis de son expérience, permettant au jury d’apprécier ses connaissances, sa motivation, son aptitude à exercer les missions dévolues aux membres du cadre d’emplois et à encadrer une équipe (durée totale de l’entretien : vingt minutes, dont cinq minutes au plus d’exposé ; coefficient 1).

 Les annales

 Consultez les annales