Réussir l’épreuve de note de synthèse

La méthode de la note administrative consiste à présenter les idées principales articulées entre elles, d’ un dossier documentaire de 15 à 50 pages.

La réussite d’une note nécessite de comprendre:

→ le but de l’exercice: rendre une note de 4 à 6 pages, structurée, logique et claire.

→ les défauts courants telle que la reprise brute d’informations d’un document sans analyse.

→ la nécessité d’appliquer systématiquement les étapes suivantes pour venir à bout de l’exercice.

1ère étape : lecture du sujet

Dans cette partie, il faut comprendre l’enjeu de la « commande », c’est à dire le sujet. Si cette commande est souvent explicite, elle est parfois encore mal interprétée. Ainsi, il faut notamment :

→  comprendre l’intérêt de la note pour le destinataire: que veut-il au final ?

→  reformuler le sujet comme si nous devions nous-mêmes l’expliquer à autrui.

→  se poser des questions sur les causes, les conséquences, le constat de ce que l’on nous présente dans le dossier

2ème étape : le survol

Dans cette phase, il est nécessaire de déterminer un ordre personnel de lecture. Hors de question, dans 90 % des cas, de suivre l’ordre de lecture proposé par la page de garde. Il existe en effet un ordre plus logique de lecture des documents, du plus important/intéressant au moins important/intéressant. Sans compter qu’il peut y avoir des documents « leurre », c’est à dire des documents qui n’ont strictement aucun intérêt pour l’exercice. Il faut donc les écarter dès ce stade.

3ème étape : lecture intégrale des documents

Au cours de cette étape, vous lisez les documents en prenant des notes. Les documents retenus font ainsi l’objet d’une prise de note au brouillon des informations les plus importantes: une feuille de brouillon par document.

4ème étape : élaboration du plan

Dans cette phase, il faut proposer un plan logique et équilibré grâce aux informations retenues au brouillon. Pour cela, 2 possibilités:

– soit le sujet vous a imposé déjà un plan (exemple: votre chef vous demande une note sur les partenariats public-privé; après avoir expliqué l’intérêt de la démarche, vous vous attacherez à analyser son adaptation au projet d’équipement de la collectivité de X.). Dans ce cas, vous avez déjà les parties; il vous reste à déterminer les sous-parties de chaque partie. Pour cela, vous regardez les thèmes récurrents abordés dans les documents et sur lesquels vous avez pris des notes.

– soit le sujet n’impose pas de plan; c’est à vous d’en trouver un. Même démarche: en regardant les thèmes récurrents apparus lors de la prise de note, vous pouvez voir quatre grands thèmes dont il s’agit ensuite de les organiser logiquement pour aboutir à 2 parties et 2 sous-parties dans chaque.

5ème étape : rédaction de l’introduction

L’introduction est le premier contact avec votre lecteur/correcteur. C’est la raison pour laquelle il faut la soigner. D’aucuns disent que certains correcteurs savent la note qu’ils vont mettre à la copie à la fin de l’introduction.  Celle-ci doit très classiquement comprendre:  le rappel d’un contexte général (une loi, une réforme, un phénomène); la fameuse « problématique », c’est à dire la contradiction entre deux idées; l’annonce de plan. Ces trois éléments sont indispensables.

6ème étape : rédaction du corps de la note

Le maître mot des bonnes notes: simplicité et clarté de style. Faites des phrases courtes. Employez le passé composé pour le temps du passé. Assurez des transitions entre les idées. Soyez neutre dans la formulation.

7ème étape : la conclusion

Selon les concours, il faut ou non une conclusion. Les instructions officielles le précisent parfois. Si la conclusion est obligatoire, elle reprend le plan et le cas échéant reprend la solution développée dans le corps de la note. Ce peut être parfois donc presque un « avis » dans le sens où le rédacteur de la note, au vu des documents, doit aider le lecteur de la note à prendre une décision. La conclusion est alors le moment où le rédacteur indique en toute logique quelle est la meilleure solution ou quelle est la solution d’un problème posé.

Si la conclusion n’est pas obligatoire, on peut souvent s’en dispenser, tout le corps de la note étant une réponse à un problème posé dans l’introduction.

8ème étape : relecture de la note

Vérifiez l’orthographe surtout celle des titres de vos parties.